Les coulisses de la construction des décors du fort de 1990 dans un nouveau livre

blog-indicatif-chef-deco-fortboyard-1990.pngLors de l'aménagement du fort pour l'émission en 1989 et 1990, il a fallu créer entièrement la passerelle en bois du 1er étage afin de desservir facilement les cellules du premier niveau et délimiter la Salle du Trésor. De magnifiques photos de la construction de cette structure sont visibles dans un nouveau livre...

En effet, il y a maintenant près de 22 ans, les décorateurs de Carré Magique ont conçu cette passerelle en bois avec cette forme si particulière. Thierry LE NOUVEL et Pascale-Joanne RABAUD dans Chef décorateur pour le cinéma, sortie le 12 janvier 2012 chez Eyrolles, propose plusieurs photos de la conception et de la construction de cette ouvrage dans l'ouvrage.

Les photos des décors de Fort Boyard ont une bonne place dans le livre, puisqu'en plus d'occuper 4 pages, une photo est visible sur la couverture.

livre-chef-decorateur-pour-le-cinema-fort-boyard.png
La principale difficulté de ce décor, c'est bien sur son intégration dans la cour intérieure existante du fort. Tous ces éléments neufs ajoutés devaient être le plus "boyardesques" possible, et ainsi faire croire qu'il était là, eux-aussi, depuis la construction du fort. Autre difficulté, ces décors ont étaient conçu dès le départ pour durer dans le temps, résister aux intempéries et aux tigres !

decor-fortboyard-1990-1.png
Une maquette du fort (ci-dessus), de 2 mètres de long, a été réalisée préalablement par les décorateurs, pour concevoir la passerelle et tous les aménagements du fort. Elle était destinée aux producteurs et au réalisateur de l'émission, qui ont validé les aménagements. Elle a, bien sûr, servit par la suite aux concepteurs des jeux et aux assistants décorateurs, puisqu'elle était présente dans les bureaux de productions.

decor-fortboyard-1990-2.png
Une fois cette ouvrage neuf construit au milieu du fort, il a fallu traiter, vieillir et patinée chaque poutre et lames de plancher. De même que les 12 grands poteaux en bois qui soutiennt la passerelle, qui ont étaient recouverts de fausses pierres. Les éléments métalliques ont aussi subit le même sort.

Il y a un dessin inédit dans cet ouvrage (ci-dessous), c'est le tout premier projet de la Salle du Trésor dessinée en juillet 1989. Serge SOMMIER avait pensé à une salle avec un toit comportant une ouverture centrale circulaire (ce qui c'est réellement réalisé par la suite), mais l'aménagement de la salle ressemblait plus à une grotte, avec des rochers sur le sol et des stalactites. Au centre, il y a un rocher plus volumineux avec deux stalactites et stalagmites qui se rejoignent, naturellement éclairé par le puits de lumière du plafond.
Une option non retenue, peut-être à cause des tigres, où les emplacements moins évident pour les 18 coffres.
decor-fortboyard-1990-3-1.png
Aujourd'hui nous savons que tous ces décors de la Salle du Trésor de 1990 (pourtant magnifique) n'ont duré qu'une seule saison ; que la zone du proscénium réservé à la pesée a été refait dès 1991, et que la passerelle en bois a été en partie démolie et reconstruite à l'identique entre la saison 2003 et la saison 2004. 22 ans plus tard, il ne reste plus beaucoup d'éléments de décors de 1989-1990 de nos jours.

Quelques informations supplémentaires sur ce livre, s'il vous intéressent :
Nombre de pages : 102 pages
Format : 28cm x 19cm
ISBN : 978-2-212-12688-4
Prix éditeur : 24€ - A 22,80€ sur les sites e-comerces.


Sinon, vous pouvez retrouver aussi la plupart des photos de la construction des décors de 1989-1990 présentes dans le livre, sur le site du décorateur Carré Magique, ou sur notre page des restaurations du fort.

Source | Livre Chef décorateur pour le cinéma - Thierry LE NOUVEL et Pascale-Joanne RABAUD - Eyrolles
Photos | © Carré Magique - © Dessin Serge SOMMINER / Scan www.fan-fortboyard.fr

coulisses travaux chef decorateur pour le cinema produits dérivés

Commentaires (1)

thoyard
  • 1. thoyard | 31/01/2012

On remarque sur le croquis que la salle du trésor était plus grande à l'origine (elle incluait les couloirs actuels présents de part et d'autre de la salle)

Ajouter un commentaire