"Les Mystères de l'île", entre Fort Boyard et l'Île d'Aix, le mardi 17 janvier 2017 sur France 3

Blog indicatif fort les mysteres de l ile france 3 2017Le mardi 17 janvier 2017, France 3 diffusera un téléfilm qui nous intéresse particulièrement. En effet, Les Mystères de l'île, réalisé par François GUERIN, est un polar qui se déroule entièrement sur l’île d'Aix et dont le Fort Boyard est pleinement inscrit dans l'intrigue. Si pour les raisons techniques que nous connaissons, aucune scène se déroule réellement sur notre fort favoris, il apparait à l'écran et des séquences ont lieu en mer, à proximité. Un rendez-vous à ne pas louper !...

Synopsis

Un corps est trouvé dans un zodiac à la dérive entre le Fort Boyard et l'Ile d'Aix. Solène Brach de la DPJ est dépêchée sur place. Elle demande à Vincent, maire de l'île, de l'assister mais ce dernier se montre peu enclin à participer à cette enquête.

La victime, José Chebec, est un Aixois tout juste sorti de prison après 20 ans de réclusion. Lui et son complice, Michel, avaient effectué un casse de bijoux vingt ans auparavant, qui avait mal tourné : deux victimes au tapis, pour lesquelles José a été condamné tandis que Michel demeurait introuvable. Aline, la femme de Michel, ne s'est jamais résignée à le croire mort, élevant seule leur fils Mathieu.

Au travers de l'enquête criminelle, toute la vie insulaire, où le mutisme croise les mystères et secrets de "famille", va se trouver bouleversée...

Le teaser :

Casting

Avec Julie FERRIER (Capitaine Solène Brach), François VINCENTELLI (Vincent Teyssier), Isabel OTERO (Aline), Vincent WINTERHALTER (Bernard), Marwan BERRENI (Adrien), Guillaume ARNAULT (Mathieu), Marie PETIOT (Agathe)...

Réalisé par François GUERIN. Scénario et dialogues David D'AQUARO, d'après une idée de Louise COCHARD et Antoine DU VIVIER.

Le film vu par les producteurs

Le projet Les mystères de l’île nous a tout de suite convaincus car David D’AQUARO a su y retranscrire ce sentiment ambigu et romanesque que représente l’insularité. Pour bien connaître l’ile d’Aix, il s’agissait pour nous d’un prérequis nécessaire comme pour rendre hommage à ses habitants, liés entre eux par une indéfectible solidarité, prêts à défendre contre "vents et marées" l’intégrité du lieu, sa relative indépendance.

Cet attachement presque viscéral habite certains personnages tels que Bernard ou André, l’ancien maire… justifiant des moyens peu protocolaires pour subvenir aux besoins de l’île et de ses habitants de souche.

L’autre raison qui a motivé notre choix en tant que producteurs est l’exceptionnel patrimoine que recèle l’île : ses fortifications, ses musées, ses Forts Liédot, Boyard, ses phares, les douves … Un patrimoine architectural et historique rare sur un territoire aussi restreint (3 km de long, 600 mètres de large) que nous avions à coeur de porter à l’image, faisant de l’ile un des personnages essentiels de notre histoire. Le scénario permet à notre héroïne (Solène) de découvrir ce territoire aussi mystérieux que le sont ses habitants, peu portés à la confidence… Ces derniers veillent jalousement sur leurs secrets, presqu’autant que sur les pages d’histoires qui jalonnent cette bande de terre balayée par les marées, les coups de vents, envahie sporadiquement par les milliers de touristes l’été, mais désertée plus de 8 mois de l’année...

Et c’est précisément ce mélange entre un isolement de fait et une promiscuité imposée qui rend la vie sur l’île si différente. On finit par y éprouver le même équilibre des forces que dans une famille où les secrets se transforment en non-dits et où la proximité vire vite à l’impunité. L’insularité c’est le conflit entre le dehors et le dedans, entre le partir et le revenir.

Enfin, nous avons totalement adhéré au genre du thriller qui colle parfaitement à cette sensation de huis clos que l’on peut ressentir parfois, hors de la belle saison, lorsque l’île se vide de ses vacanciers…
Une île un peu différente de celle de la carte postale, sous une lumière plus crue, qui reflète mieux les sentiments de ses habitants pour ce territoire qu’ils ne sauraient complétement abandonner.

- Producteurs délégués : Sylvette FRYDMAN et Jean François LEPETIT
- Producteur artistique : Antoine DU VIVIER
Tournage du 24 août au 20 septembre 2016 à l’île d’Aix (Charente Maritime)

Entretien avec le réalisateur François Guérin

Qu’est-ce qui vous a attiré dans le scénario de David D’AQUARO ?
La première chose qui m’a frappé à la lecture du scénario de David a été la justesse du ton. On sentait immédiatement que cette histoire avait vraiment été écrite pour l’île d’Aix. En y allant ensuite, j’ai senti à quel point il s’était réellement nourri du lieu et de ses habitants.
Ensuite, il y avait les personnages. Pas seulement les deux héros principaux, dont on avait envie de suivre l’évolution, mais aussi la galerie qui les entourait. Ils étaient vrais et j’avais hâte de les voir évoluer devant ma caméra. Et puis pour lier tout ça, il y avait cette enquête, où chacun ment, par peur, par pudeur, ou par amour.

Quelles étaient vos intentions de réalisation ?
Une île, c’est un petit milieu, un village où tout le monde se connaît. On règle ses histoires entre soi, et le flic qui débarque, même pour de bonnes raisons, sera toujours un étranger. Quand on prend le bac, on rentre "en France". Il fallait qu’on ressente tout ça dans la réalisation. La capitaine Solène Brach, jouée par Julie FERRIER, s’oppose à l’inertie de l’île. Elle est isolée. Elle est en mouvement, dynamique, pressée, mais se heurte à des murs qui l’arrêtent: le mur du silence, le mur de l’insularité, le mur du passé, le mur du secret.
Tout ça devait influer sur le jeu des comédiens et sur ma mise en scène. Julie FERRIER devait être pleine d’énergie, constamment en action, contrairement aux iliens beaucoup moins actifs. Cela se traduit par une mise en scène en mouvement dont elle est le moteur. Et plus l’enquête avance, et plus la mise en scène s’accélère. Les plans sont plus courts, moins fixes, plus à d’épaule.

Quelles sont les particularités d’un tournage dans un endroit aussi isolé que l’île d’Aix ?
Pour un réalisateur, c’est un pur bonheur. C’est comme si vous viviez 24/24h dans votre studio. Si vous voulez réfléchir à un plan, vous sautez sur votre vélo et 5 secondes après vous êtes sur le décor. Si vous voulez parler à un technicien ou répéter avec un comédien, rien de plus facile. Tout le monde est là et beaucoup plus disponible. C’est un luxe et un sentiment de liberté exceptionnel.
Les iliens et la mairie nous ont accueillis à bras ouverts et rien ne semblait jamais impossible. Bien sûr, en amont cela représente un gros travail d’anticipation pour la production et la régie. Tout ce qui doit venir du continent est plus compliqué, mais pour le reste, j’ai vécu dans une bulle pendant 5 semaines. Un vrai bonheur.

La bande-annonce de France 3

Rendez-vous

- Les Mystères de l'île, à voir le mardi 17 janvier à 20h55 sur France 3

- Réactions au téléfilm Les Mystères de l'île dans le sujet dédiée de Fort Boyard Le Forum

Présentation et entretien | © Flach Film Production
Photo et teaser | © Pierre PLANCHENAULT - Flach Film Production

fort boyard france 3 charente-maritime coulisses a voir a la television telefilm les mysteres de l'ile

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau