Interview de SEBASTIEN - Candidat de Fort Boyard 2010

Candidat de l’équipe n°10 de la saison 2010 de Fort Boyard ; avec Marie, Julie et Frédéric, ils sont parvenus a s’imposer au terme du relais-arbalète, après une égalité parfaite pendant la récolte des clés. En manche deux, ils affrontent les Champions et se feront battre aux portes de la finale.
Aujourd’hui, Sébastien, 22 ans, étudiant en biologie, revient pour nous sur une partie de son aventure "Fort Boyard"...



Fan-FortBoyard.fr : Bonjour Sébastien, et merci d’accorder cette interview a Fan-FortBoyard.fr

Sébastien : Bonjour à tous !!! Merci de t’investir autant pour ce site et pour tous les fans de ce jeu. Très content de pouvoir m’exprimer sur cette aventure si unique...


Fan-FortBoyard.fr : On va commencer par le début de ton aventure ; pourquoi as-tu souhaité participer à Fort Boyard cette année ?

Sébastien : C’était d’abord un rêve d’enfant de pouvoir affronter les défis du Fort . Un jeu d’aventure, de force, de réflexion, de stratégie et d’équipe qui nous poussent à se dépasser dans cette enceinte mythique.
Ensuite j’avais à cœur d’essayer de suivre les traces de ma mère qui avait fait un jeu incroyable en 1991 en réussissant toutes ses épreuves. Je n’ai donc pas hésité une seule seconde à m’inscrire à cette formidable aventure .


Fan-FortBoyard.fr : Comment s’est déroulé ton casting à Paris ?

Sébastien : Un moment très stressant . Gérer ses émotions sur ce premier casting n’était pas évident. Pas facile de se retrouver face à une caméra devant 3 personnes pour parler de sa vie, de ses ambitions et de ses motivations . Mais l’accueil était vraiment agréable avec des gens très sympathiques.
J’ai retrouvé quelques candidats que j’avais croisés lors du casting, ça m’a fait plaisir de faire partie du wagon des sélectionnés.
 

Fan-FortBoyard.fr : Quelle a été ta réaction lorsque que tu as appris ta sélection parmi près de 10 000 candidatures ?

Sébastien : En premier lieu étonné et ensuite super heureux de faire partie des 54 candidats 2010. Un grand moment de bonheur que j’ai partagé avec mes amis et ma famille. Une grande fierté de faire partie de cette aventure .Une énorme motivation et beaucoup de détermination lol


Fan-FortBoyard.fr : Ensuite, je suppose que tout va très vite et tous les candidats débarquent à l’île d’Aix, 2 jours avant le premier tournage. Comment se passe ce moment là, car personne ne se connaît encore ?

Sébastien : Au début le groupe se retrouve devant la gare de la rochelle direction L’île d’Aix. Un moment sympa où l’on fait connaissance, se pose la question de savoir comment cela va se passer .
Puis la première séquence de tournage, découverte du lieu de vie et surtout mise en place des équipes. Pas le temps de réfléchir et de se poser trop de questions, les évènements s’enchaînent et les premiers contacts se créent. Il y avait une très bonne ambiance et je pense que c’est important de le signaler.


Fan-FortBoyard.fr : Tu découvres les trois autres candidats de ton équipe, tu penses quoi à ce moment-là de cette équipe n°10 ?

Sébastien : Je pense que mon équipe a fière allure. Je suis très heureux de voir que Julie la marseillaise en fait partie car depuis la gare de Paris on se suit et on avait commencer à faire connaissance dans le bus. Donc j’avais un très bon feeling avec elle. Ensuite j’ai vu Marie, une grande sportive, j’admire vraiment son investissement pour le sport et le temps qu’elle y consacre et après est venu s’ajouter Fred, un pompier extrêmement gentil avec un beau gabarit .
Une équipe très saine, motivée et pleine d’envie. Une super équipe !


Fan-FortBoyard.fr : Lors des tirages au sort, tu vois les équipes défiler pour qui se rendent sur le fort ! Finalement pour l’émission, apparaître dans l’avant-dernière émission c’est un avantage ou un inconvénient ?

Sébastien : Je pense que c’était un avantage et un inconvénient à la fois. L’avantage était de pouvoir profiter pleinement de la vie sur l’île pour souder notre équipe et apprendre à se connaître avant notre participation dans le jeu. L’inconvénient était que beaucoup d’équipes performantes n’étaient pas encore rentrées dans la compétition. Donc les oppositions allaient être difficiles et acharnées et j’espère que c’est ce que l’on a pu voir dans l’émission.


Fan-FortBoyard.fr : Vous êtes tous arriver le samedi, et tu rendras sur le fort qu’à partir du vendredi après-midi suivant. Comment ce sont passés ces six jours d’attentes sur l’île avec les autres candidats ? Des anecdotes peut-être ? Et avec ton équipe, vous avez établit des stratégies ? Des entraînements (qu’on a bien vu ^^) ?

Sébastien : J’ai vécu 6 jours exceptionnels, des journées géniales. Entre plage, barbecue, sport, vélo ... Tout cela loin de la pression du jeu. J’ai rencontré des gens supers que j’ai la chance de revoir régulièrement depuis mon retour sur Paris. Beaucoup de sport avec les gens de l’île, du footing, des séances de musculations, football, ping-pong...
Non pas trop de stratégie juste quelques mises au point sur les forces et les lacunes de chacun pour affronter les épreuves et savoir se répartir parfaitement et judicieusement les tâches.
Je ne citerais pas certaines anecdotes mais je pourrais juste vous dire que quelques sorties nocturnes avec mon complice Wendy et ma fine équipe (Régis, Yannick, Alex et Xavier) nous ont permis de percer les secrets les plus cachés de l’île d’Aix...


Fan-FortBoyard.fr : Tu débarques sur le fort pour la première fois. Quel sont tes impressions en entrant dans ce lieu chargé d’histoire ?

Sébastien : Je suis scotché par le lieu lors de l’approche en bateau. Une fois entré à l’intérieur je découvre les 120 techniciens qui en font un lieu si magique. Il faut leur rendre hommage pour leur professionnalisme et pour le travail qu’ils effectuent. Sans eux rien ne serait possible.
Un lieu mythique, que beaucoup de gens rêvent d’approcher. Un peu de stress mais surtout une grosse motivation car l’entrée sur le fort déclenche le départ de la compétition. Fini les vacances sur l’île d’Aix. Place à l’aventure.


Fan-FortBoyard.fr : Donc on va essayer de faire le tour de tes prestations. Tu participes à l’épreuve de Rocket-Man que réalise Julie, qu’elles sont les principales difficultés de cette épreuve mêlant force et précision ?

Sébastien : Une épreuve assez difficile où la cohésion de l’équipe est primordiale pour accumuler le plus de force possible et orienter la corde dans la bonne direction. Notre entente a été excellente et les indications de Julie nous ont permis d’être plus précis pour la mettre dans une position favorable afin de percer le ballon... Première victoire sur le fort et c’est très bon pour le moral et pour la suite .


Fan-FortBoyard.fr : On te retrouve un peu plus tard avec en duel avec Naïma sur le précipice extérieur. Même si tu étais plus bas, est-ce qu’on pense au vide lorsque l’on est sur cette minuscule corniche ?

Sébastien : Quand on se retrouve sur la petite fenêtre avant de descendre sur la corniche et qu’on voit le vide et l’eau qui vient taper contre le fort ça met un peu la pression. Surtout que le jeu était décisif pour nous. On avait deux clés de retard on devait se reprendre et on ne pouvait plus perdre... Mais bon le défi l’emporte sur le stress. De plus on est très bien sécurisé donc il n’y pas de risque donc pas raison de paniquer.


Fan-FortBoyard.fr : Malgré tout, il y a un sacrée moment de peur et de stress au moment ou tu décroches de la paroi ? Car c’est assez rare dans cette épreuve...

Sébastien : En fait la place pour les mains dans ce jeu était très minime, on devait se contenter de mettre les doigts dans les rainures des pierres et il fallait aussi penser à déplacer sa sécurité avec nous et un moment le mur m’échappe, je glisse et là je me dit puuuuut*********, je me re-concentre et je pense avoir fini le jeu sur une très bonne dynamique. Content d’avoir remporté ce duel malgré ces quelques frayeurs .


Fan-FortBoyard.fr : Lors du relais-arbalète tu prends le rôle de porteur. Quel est ton souvenir de ce duel à travers le fort avant d’arriver à l’arbalète ? Est ce que ce n’est pas le rôle le plus facile que tu avais dans ce duel ?

Sébastien : Ca restera un souvenir extraordinaire, contre une équipe que je respectais énormément et des gens que j’appréciais beaucoup. Traverser le fort dans une épreuve en passant de la plate-forme centrale près des tigres avant de monter sur la terrasse avec toute l’équipe pour concrétiser une belle réussite, c’était une séquence inoubliable et surtout une belle bataille.
Fred était un pompier habitué aux exercices de plongée donc ce rôle lui est revenu naturellement et le choix a été bon car sa performance était parfaite et puis on ne voulait pas confier le rôle du porteur à une fille car on ne savait pas exactement en quoi cela consistait donc on a essayé de repartir les choses équitablement en fonction de nos forces respectives et ça a payé.


Fan-FortBoyard.fr : Vous parvenez a réussir ce duel, avant même que les Titanes ne débutent leurs tirs. Heureux de prolonger l’aventure, je suppose ?

Sébastien : Tellement heureux :). Avoir la chance de faire une émission entière et d’éviter la frustration de ne pas faire la chasse aux indices et la course aux boyards était un soulagement . Content de pouvoir affronter l’équipe championne, une équipe avec laquelle nous étions proche. Donc on s’attendait à vivre une nouvelle belle bagarre dans un grand respect de l’adversaire.


Fan-FortBoyard.fr : Pour ta part, le retour sur l’île, c’est fait en deux fois, puisque l’émission fut enregistrée sur deux jours ! Comment se passe cette soirée et cette nuit intermédiaire avec les autres candidats ? Tu repenses à vos exploits de la journée, ou plutôt a ce qui t’attend le lendemain ?

Sébastien : Pleins de pensées dans la tête. Un mélange de bonheur et d’interrogations. On pense à tout, à demain, à notre journée, aux erreurs à éviter, à notre prestation... ça fusent dans tous les sens.
La soirée se passe très bien, chaque membre de l’équipe raconte ses impressions, ses craintes et fait part de son expérience du jour. La fin de l’aventure approche, les chambres se vident et les liens se nouent encore plus. Le soir de notre retour les équipes éliminées sortaient dans un bar pour se retrouver tous ensemble, déçu d’avoir rater ce moment mais bon le lendemain debout 6h pour la suite de l’aventure donc il faut savoir faire les bons sacrifices.


Fan-FortBoyard.fr : C’est donc le lendemain que tu retrouves face à toi, les 4 champions ; impressionné ? Ou ce sont des candidats comme les autres, car vous vous connaissez quand même assez bien ?

Sébastien : Pas impressionné, il y a juste du respect pour leur parcours et pour les gens qu’ils représentent, ce sont des personnes que l’on apprécie et avec qui on a partagé énormément de choses. Un beau combat en perspective.


Fan-FortBoyard.fr : Dans la 2e manche, tu débutes avec le duel de la varappe face à Morgan. C’est plus physique que le précipice extérieur de la veille ! Tu pensais vraiment arriver aussi haut ?

Sébastien : Pour vous dire la vérité , je n’étais franchement pas motivé pour faire ce duel mais mon équipe pensait que j’avais le physique le plus adéquat pour affronter Morgan. Je me suis plutôt surpris dans cette épreuve. Je n’ai pas paniqué, je suis resté concentrer et j’ai surtout essayé de faire abstraction de la progression extrêmement rapide de Morgan sur le début de parcours. Je montais à mon rythme et contre toute attente le final a été spectaculaire..


Fan-FortBoyard.fr : Le résultat de ce duel est d’ailleurs surprenant, car Morgan remporte l’indice mais suite aux règles de ce jeu, c’est toi qui te retrouve vainqueur ? Surpris de ce retournement de situation ?

Sébastien : Morgan avait pris beaucoup d’avance, c’est d’ailleurs un excellent candidat dans les épreuves de varappe et d’agilité. Un moment il s’est retrouvé bloqué par ces prises ce qui m’a permis de refaire mon retard et de revenir à égalité sur le haut du parcours. Pour se dégager de sa situation il a tenté une sautée et a chuté en me déséquilibrant légèrement. J’ai continué ma progression mais il est revenu et a fait un finish époustouflant en prenant l’indice que j’avais à porté de main. Je pensais avoir perdu et j’étais malgré tout assez fier de ma prestation. Mais les règles du jeu en ont décidé autrement, tant mieux pour nous, même si j’aurais préféré une fin plus glorieuse. Mais ça restera un moment unique contre un grand sportif. Escaladé le fort boyard de bas en haut, niveau sensation c’est simplement énorme et gravé dans ma mémoire.


Fan-FortBoyard.fr : Plus tard, on te retrouve avec Marie dans le duel des Bascules Magyares, un duel différent du précédent, ou il faut une certaine force mais surtout de la précision. Comment as-tu vécu ce duel et cette victoire ?

Sébastien : Un duel à deux contre deux donc pas mal de tension, 4 personnes dans un si petit espace pour lutter pour un indice. De la pression, surtout qu’on se retrouvait encore dans une position délicate si on perdait ici... Marie et moi , on a été très concentrés, pas de précipitation, je pense avoir saisi très rapidement le principe du jeu et après deux tirs tests on a réussi à mettre notre premier boulet avant de conclure le jeu en 5 tirs. Donc un grand soulagement et le moral reboosté pour s’arracher dans la fin de l’aventure..


Fan-FortBoyard.fr : Pour finir, tu va affronter ta première et dernière véritable épreuve individuelle, le ring. Force et endurance sont nécessaire, mais dit moi, ce n’était pas un peu trop facile pour toi ? Car je dois dire que çà était assez rapide, et pour reprendre tes mots, tu lui as mis une "belle patate" à la cible !

Sébastien : loooool C’est le jeu que je voulais absolument faire dans fort boyard. Donc je n’ai pas rater ma chance. Je fais beaucoup de course à pied donc l’endurance ce n’était pas un problème du tout et j’espérais simplement avoir la force nécessaire pour finir le jeu dans le temps de la clepsydre.
J’ai saisi rapidement le principe, et j’ai surtout vite compris qu’il fallait bloquer le putching-ball pour mieux maîtriser la frappe et y mettre le maximum de puissance. Apparemment je ne me suis pas éterniser dans cette salle, 5 "bonnes patates" comme vous dites et l’indice était là. Je pense avoir fait une belle prestation et avoir montré toute la détermination que j’avais dans fort boyard.


Fan-FortBoyard.fr : Après tous ces efforts, tu n’étais pas au mieux pour réaliser le duel de précision des boulons dans la salle du conseil ?

Sébastien : Je suis déçu d’avoir condamné notre équipière Julie. C’est un jeu qui ne me correspondait pas du tout, je tremblais beaucoup, Marie était impressionnante de sérénité, si elle avait été seule à le faire elle aurait certainement réalisée une performance géniale... Je ne vais pas mettre ça sur le compte de la fatigue, j’étais juste trop tendu et pas assez décontracté dans mes gestes... Fred était fatigué de son duel du poids, on aurait peu être du inversé, mais bon ce sont des décisions prises sur l’instant en l’espace de quelques secondes, avec le recul c’est toujours plus facile...


Fan-FortBoyard.fr : Devant la salle du trésor, vous êtes vite plus que deux, avec Marie ; le mot "patte" était-il facile a trouvé ?

Sébastien : On avait décidé de sacrifier car on savait que 3 indices c’est parfois trop juste pour avoir le bon mot donc on ne voulait pas perdre de temps sur ça. Dès que j’ai eu le 4eme indice j’ai regardé Marie dans les yeux et j’ai dit PATTE et je suis partis écrire sur le petit tableau elle m’a suivi, on n’a pas discuté du mot et on est partis à la chasse aux boyards tout de suite.
Marie m’a laissé pénétrer en premier dans la salle du trésor car elle savait que ça me tenait à cœur. Le mot n’était pas très difficile mais bon il faut avoir la bonne intuition instantanément pour préserver ces chances. On était que deux pour ramasser, c’était notre première fois dans la salle du trésor. Les champions avaient l’habitude et étaient plus nombreux. Malgré notre réaction rapide sur l’indice ça n’a pas suffit pour nous permettre de l’emporter...


Fan-FortBoyard.fr : Heureusement vous accédez aux trésors, vous avez définit une technique précise à l’avance, pour ramasser le maximum de Boyards ? Qui est peut-être tombé à l’eau vu que vous étiez que deux ?

Sébastien : Non pas de techniques particulières. Juste du ramassage individuel et des allers retours le plus rapidement possible. C’est la technique la plus efficace, elle avait déjà fait ces preuves lors des premières émissions.


Fan-FortBoyard.fr : A quoi on pense a ce moment capital de l’émission, car il faut ramener les boyards, courir et surveiller la grille ?

Sébastien : On pense à rien, on est des machines, on court, on ramasse, on vide, on court, on ramasse, on vide...
Même pas de sensation de fatigue, juste une poussée d’adrénaline à la hauteur de l’évènement... Chacun sait ce qu’il doit faire et c’est la course contre la montre.


Fan-FortBoyard.fr : Lors de la pesée, que penses-tu du poids des récoltes des deux équipes, çà te semble peu ou beaucoup ? Tu avais en tête le poids a dépasser pour avoir une place pour la Grande Finale ?

Sébastien : Je pense que faire pas loin de 9kg à deux ce n’est pas une si mauvaise pesée. Les champions sont loin de leur record mais avec une place en finale déjà acquise la pression était moindre. Non j’espérais juste que l’on puisse avoir la joie de devenir champion à notre tour et de partager un super moment avec l’équipe que je tiens à féliciter pour ces prestations.


Fan-FortBoyard.fr : Votre défaite signe la fin de cette émission, qu’elle a était ton sentiment après le tournage ? Un regret peut-être, mise a part votre échec à la fin ?

Sébastien : Très grosse déception, mais bon a tout donné, on n’a jamais lâché, même dans des moments critiques. On peut être fier de ce qu’on a montré même si on a connu l’échec tout près du but...
Oui un regret, quand on remporte la varappe, on choisit le jeu des sacs au lieu du jeu de la tête chercheuse. On se complique la tache nous même mais bon ça fait partie du jeu et il faut l’accepter. L’essentiel c’est d’avoir montré une bonne image et d’avoir vécu cette expérience incroyable .


Fan-FortBoyard.fr : Et plus de deux mois et demi après, comment s’est déroulé la diffusion de ces deux émissions ? En famille ? Entre amis ?

Sébastien : Diffusion avec toute ma famille dans le sud. Un moment génial qui a fait remonté beaucoup de souvenirs. Le moment d’avoir l’avis des gens extérieur et de livrer ses sentiments avec les autres candidats par textos, mails ou appels. La concrétisation de cette formidable semaine sur l’île d’Aix ...


Fan-FortBoyard.fr : As tu retrouvé vraiment la même ambiance en regardant l’émission qu’en l’enregistrant ?

Sébastien : Oui je pense que l’on sent que la rivalité est saine entre nous, des accolades, des applaudissements, du respect, des valeurs importantes parfois oubliées dans le monde de la compétition. Même si les gens n’ont pas la chance de voir ce qui se passent en coulisse entre nous j’espère qu ils ont vu des gens motivés respectueux et dynamiques .


Fan-FortBoyard.fr : Sylvie, ta mère et candidate en 1991 ; était-elle fière des exploits de son fils, 19 ans après sa venue sur le fort ?

Sébastien : Oui très heureuse de pouvoir me voir la-bas 19 ans après sa performance. J’espère qu’elle est fière de ça et de mon parcours. On aura la chance d’avoir une expérience incroyable commune. Dans quelques années je pourrais montrer à mes enfants la cassette de leur grand-mère et de leur père dans fort boyard et
espérer avoir un futur petit champion dans la famille... mais bon on y est pas du tout encore lol


Fan-FortBoyard.fr : Votre parcours est un peu similaire, tous les deux vous avez remporté vos épreuves, et au final vous avez perdu dans la salle du trésor ! Elle t’avait donné des conseils avant cette aventure ?

Sébastien : Malheureusement ni elle, ni moi n’avons connu une fin glorieuse lol. Le principe de l’émission avait quand même pas mal changé donc les conseils n’étaient pas forcément appropriés au nouveau système . Elle m’avait dit de ne pas se précipiter et de surtout profiter un maximum du décor, de l’aventure et de cette expérience unique.


Fan-FortBoyard.fr : La tradition familiale va t-elle perdurée ? Un autre membre de la famille a t-il envie de tenter l’expérience l’an prochain, avec deux bons
entraîneurs il ne pourra que gagner ?


Sébastien : C’est vrai que si quelqu’un de la famille retente l’expérience il sera bien briefé pour le jeu. Si l’histoire pouvait perdurer se serait plutôt bien mais bon si il n’y a pas de descendant et s’il faut y retourner je pars immédiatement ...


Fan-FortBoyard.fr : Tu as eu la chance de découvrir le fort et l’envers du décor, un petit scoop a révélé aux fans de Fort Boyard ?

Sébastien : Petit scoop, il y a un excellent restau dans le fort looool


Fan-FortBoyard.fr : Attention... petites questions-réponses rapide. Y a t-il une épreuve du fort que tu n’as pas fais que tu aimerais faire ?

Sébastien : Oui j’aurais aimé faire le jeu Excalibur.


Fan-FortBoyard.fr : Quel restera le meilleur moment de cette aventure "Fort Boyard" ?

Sébastien : La semaine de vie sur l’île d’Aix avec des gens TOP


Fan-FortBoyard.fr : Et le pire (mise à part l’échec final évidemment) ?

Sébastien : D’être arrivé sans Julie à la salle du trésor


Fan-FortBoyard.fr : Si l’on te dit d’y retourner l’an prochain, tu y va ? Avec les mêmes règles du jeu que la saison 2010 ? Ou avec celle de 1991-2009 ?

Sébastien : Dans les deux cas j’y vais mais les anciennes règles me disent bien.


Fan-FortBoyard.fr : Et tu changeras quoi par rapport à ton premier passage ?

Sébastien : Mon tee shirt ;) Vu qu’il fait un buzz apparemment...


Fan-FortBoyard.fr : Justement ! Certains vont apparemment ce souvenir plus de ton tee-shirt que de tes prestations, car c’était il y avait juste des motifs dessus, ce qui n’est pas courant sur le fort ! Raconte-nous quand même l’histoire de ce tee-shirt...

Sébastien : Tout le monde avait des tee-shirts unis, j’ai fais un gros bisous à la fille qui gérait les vêtements en lui demandant si je pouvais le garder pour l’émission car je l’aimais bien et elle a accepté. Mais c’était une bataille difficile également je ne vous le cache pas loool ! Et puis bon ça reste un simple tee-shirt..


Fan-FortBoyard.fr : Tu as déjà d’autres idées sur des prochains jeux télévisés que tu aimerais faire ?

Sébastien : Si j’avais la possibilité de faire un autre jeu d’aventure, style Koh-Lanta je suis partant.


Fan-FortBoyard.fr : Et bien, merci Sébastien pour cette interview, et encore bravo pour ta participation à Fort Boyard 2010 !

Sébastien : Merci à toi également !!! Heureux d’avoir livré ces quelques mots pour le site. Je passe un bonjour à toute mon équipe, à Alex et Charlotte les deux remplaçants et à tous ceux avec qui j’ai gardé contact. Encore merci !!!


Interview réalisée le 15 août 2010
Fan-FortBoyard.fr remercie chaleureusement Sébastien pour sa disponibilité à la réalisation de cette interview

Autres interviews de Fort Boyard :

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 18/09/2016