Les travaux du Fort Boyard

Le Fort Boyard est resté sans entretien, sans nettoyage et sans aucun travaux durant 75 ans ! Mais il a suffit d’une quinzaine d’années à partir de 1989 pour le restaurer et le sauver des eaux. Retour en images et vidéos sur les grands travaux du Fort, ces périodes où ce sont les ouvriers qui remplacent les candidats...

1989-1990 : Les aménagements du Fort pour le jeu

Période des travaux : été 1989 à juin 1990

Pour accueillir le jeu, il n’y a pas eu de restauration des pierres du Fort, mais surtout un grand nettoyage. Malgré cela, des herbes folles sont visibles sur la terrasse du fort lors des premières émissions.

Des aménagements urgents ont eu lieu, comme la pose des menuiseries (portes, fenêtres, volets), la construction de la passerelle en bois du 1er étage, la pose des gardes-corps au niveau des coursives et sur la terrasse, la reconstruction de la partie supérieure de la vigie et la mise en place de la plate-forme extérieure.

Il a fallu concevoir la Salle du trésor (avec à l'époque, son toit) et des faux-murs en bois recouvert de Sika pour imiter l’aspect de la pierre des murs d’origines du Fort. Sans oublier la création du proscénium (lieu de la pesée en fin d’émission) et agencer l’ensemble des cellules pour installer une infirmerie, deux salles de restaurant, une cuisine, une zone pour l’électricité, des ateliers de constructions, une régie et toutes les épreuves !

1996 : Restauration de la terrasse du Fort - Partie 1

Période des travaux : février à avril 1996

La grande première restauration, a permis de rendre étanche la terrasse sur sa partie nord, qui comprend cinq plates-formes d’artilleries (zone rouge sur la première photo ci-dessous). Comme il s’agit d’un moment historique, il ne faut pas que les matériaux neufs soit visibles. Il a donc fallu démonter toutes les pierres du sol de la terrasse et celles des plates-formes d’artilleries. Sous ces pierres et pour renforcer le bâtiment, un plancher de type "fakir" est posé. De plus, des gros pieux métalliques sont enfoncées dans la pierre d’origine pour donner une meilleure liaison de l’ensemble. Par-dessus, il y a la couche étanche et ensuite les pierres blanches du sol sont reposées à leurs emplacements d’origine, après nettoyage ou remplacement.

Le glacis (surface inclinée en briques roses présent sur le pourtour de la terrasse) a été entièrement démoli, pour être ensuite reconstruit à l’identique avec de nouvelles brises roses. La démarcation entre les nouvelles et les anciennes se voient clairement.
Fait amusant, un petit escalier en pierre permettant de monter sur le glacis, disparaitra lors de cette restauration.

1998-1999 : Restauration de la terrasse du Fort - Partie 2

Période de travaux : septembre 1998 à avril 1999

Il y a des hivers ou le fort n'est pas réservé aux mouettes ! Après les tournages de 1998, s’ouvre le plus gros chantier de l’histoire du Fort Boyard. Il s’agit de restaurer la façade extérieure nord (côté circulaire opposée à la vigie) où une fissure est apparue depuis plusieurs années, dans laquelle l’eau menace de s’engouffrer.

En même temps, d’autres opérations d’envergures sont effectuées :
- La poursuite de l’étanchéité de la terrasse débutée en 1996. Les 15 dernières plates-formes d’artilleries sont démontées puis remontées avec des pierres propres et des nouvelles dalles. Seulement 3 à 5m2 de nouvelles pierres ont dû être changé. Ce qui montre bien que la majeure partie des pierres d’origines sont encore en bon état.
- Le reste du glacis est démoli entièrement au marteau piqueur, puis reconstruit à l’identique. Précisons que cette partie en béton recouvert de briques roses de Toulouse est creuse et sert actuellement de galerie technique.

- 69 segments de corniche sur les 150 qui composent la ceinture haute de la cour intérieure sont remplacés.
- L’ancienne horloge retrouve sa pierre manquante.
- Démontage, restauration et repose des quatre petits piliers de la main courante qui se trouve sur la terrasse.
- Quelques pierres des piliers des arcades de la cour intérieure sont aussi changées.
- 15m3 de pierres ont été changé sur les façades extérieures de fort, à l’aide d’une nacelle reliée à un échafaudage mobile.

C’est donc un chantier gigantesque qui s’organise sur la terrasse du fort. Pour la première fois, un grand échafaudage est installé au milieu du Fort, pour fermer complètement la cour intérieure et ainsi créer une grande surface plane. Les ouvriers peuvent donc se déplacer, travailler et stocker des pierres sur toute la surface de la cour intérieure et pour ne pas abîmer les décors de l’émission, même s'ils ont été démonté au maximum.

Les pierres de Thénac et les briques roses de Toulouse sont amenées depuis l’île d’Oléron. Tout comme les hommes, puisqu’il est impossible d’accoster au fort et que la plate-forme extérieure est désolidarisée du fort, comme chaque hiver.

Cette restauration a coûté 14 millions de Francs (environ 2 134 000 €) au département de la Charente-Maritime.
Dès le printemps 1999, l’équipe de production de Fort Boyard est revenue pour les 10 ans de l’émission et les tournages se sont déroulés comme d'habitude !

2004 : Changement du plancher de la passerelle

Période des travaux : mars à avril 2004

Ces travaux concerne la passerelle en bois du premier étage qui a été entièrement refaite. Depuis 1990, la structure et le plancher n’ont pas bougé et le sol est devenu sombre dans les émissions de 2003.

Outre le plancher, c’est toute la structure en bois qui le soutient qui a été reconstruite. De plus, les six faux piliers qui descendent jusqu’au rez-de-chaussée (du côté vide de la cour), ont été refait entièrement. C'est visible grâce à la fausse pierre qui n’est pas exactement les mêmes à partir de 2004.

2005 : Restauration des murs de la cour intérieure

Période des travaux : août à septembre 2005

Cette restauration est spécialement destinée à la restauration des murs de la cour intérieure et de tous les piliers des arcades. Il s’agit de changer les pierres cassées ou abîmées et de réaliser un nettoyage complet des murs en refaisant les joints. Les  nouvelles pierres sont transportées en hélicoptère depuis l’île d’Oléron. Un véritable atelier de tailleur de pierre s'installe sur la terrasse du fort pendant quelques semaines.

Dans une vidéo de 2 minutes tournée au Fort Boyard, Mélanie, une tailleuse de pierre du chantier évoque son métier pour l’ONISEP :

2011 : Rénovation de la plate-forme extérieure

Période des travaux : mars 2011

En décembre 2010, le Conseil Général de la Charente-Maritime lance le marché pour réaliser de grosses réparations sur le caisson de flottaison numéro 1 de la plate-forme extérieure de Fort Boyard. Les travaux sont réalisés par l’entreprise Le Scaphandre en mars 2011.

2011 : Restauration de la vigie et des façades

Période des travaux : 29 août au 14 novembre 2011

Pendant 10 semaines, d'importants travaux sont effectués dans différents secteurs du Fort Boyard.

- La restauration des pierres de couronnement sur la façade extérieure du fort. C’est-à-dire les trois plus hautes rangées de pierres situées sur le périmètre du Fort. Il faut changer certaines pierres, les jointer et les patiner en retirant préalablement les herbes folles qui commence à reprendre du terrain.

- Des travaux de rénovation sont réalisés sur l’escalier extérieur qui descend dans l'océan.

- La rénovation des maçonneries en pierre de taille des voûtes des grands escaliers intérieurs. Il s’agit en fait de purger les pierres poreuses, de re-jointer et d’appliquer un consolidant.

- La restauration complète de la vigie, qui pour l’occasion est encerclé par un imposant échafaudage. Les structures métalliques de la partie de la verrière sont retirées et remplacées par une structure composite (résine). Une fois la nouvelle structure et le nouveau toit en place, la vigie est équipée de vitres fumées.
Ainsi, pendant quelques semaines, le sommet du fort est nu et retrouve son aspect d’avant 1990.

De plus, deux électriciens sont présents afin de refaire l’alimentation générale du Fort Boyard et changer les groupes électrogènes situés au rez-de-chaussée.

Ces travaux sont réalisés par 10 compagnons de Saint-Jacques. Le montant de cette restauration est de 370 000 à 400 000€ hors taxe. Elle est financée par le Conseil Général (actuel Conseil Départemental) de la Charente-Maritime, le propriétaire des lieux.

Reportage de France 3 Poitou-Charentes sur la restauration de 2011 diffusé le 24 octobre 2011 :



 

2013-2015 : Rénovation des cellules de vie

Période des travaux 1 : Septembre/octobre 2013

De nouveaux travaux se déroule sur le fort après la saison des tournages. Le Conseil Général (actuel Conseil Départemental) de la Charente-Maritime ouvre en avril 2013 un appel d'offres pour la restructuration de l'ensemble sanitaire du fort comprenant : 2 douches, 5 WC et 4 urinoirs.

Trois entreprises locales réalisent les travaux : Les Compagnons de Saint-Jacques, AFI et Platrerie rochelaise. Le montant des travaux s'élève à 85 800€.


Période des travaux 2 : Juillet/Août 2014 et Mars/Avril 2015

Des travaux débutent dans la cuisine et le restaurant du Fort Boyard. L'appel d'offre du Conseil Général annonce le remplacement du matériel de la cuisine, comprenant notamment le changement du plan de travail et de la crédence (protection des murs) en inox. De plus, il est prévu la pose d'un plancher dans la zone de restauration.

Ces travaux se déroule principalement lors de l'été 2014 après le tournage de la 25e saison et se finalise avec l'installation des équipements de la cuisine au printemps, juste avant la saison 2015.

2015 : La nouvelle plate-forme Banjaert

Période d'installation : 12 au 18 mars 2015

Après 25 ans années de service à côté du Fort Boyard (1989 à 2015) et quelques années ailleurs (1977 à 1989), la plate-forme a montré des signes de fatigue après la saison 2013. Le département de la Charente-Maritime entame les démarches pour procéder à son remplacement par une nouvelle structure mieux adaptée. La nouvelle plate-forme est baptisé Banjaert.

- Photos de l'installation de la plate-forme Banjert de Fort Boyard du 12 au 18 mars 2015

- Photos de l'inauguration de la plate-forme Banjaert de Fort Boyard le 22 avril 2016

2016-2018 : Amélioration des accès depuis l'océan et les airs

Période des travaux 1 : 28 mars au 21 avril 2016

De nos jours encore, l'accès au Fort Boyard reste difficile. Pour faciliter davantage l'entrée dans le fort, le Conseil Départemental de la Charente-Maritime a réalisé un second accès au monument, mais toujours depuis la plate-forme extérieure. Ces travaux ont été confirmé dans un appel d'offre dès le mois de juin 2015.

Avant ces travaux, seul l'entrée par la porte principale (cellule 001) était possible. C'est pour des raisons de sécurité que le Conseil Départemental a réfléchit à créer une entrée supplémentaire en modifiant la fenêtre de la cellule 101, pour la transformer en 2e porte d'entrée. Cette fenêtre 101 se situe au premier étage, juste au-dessus de la porte d'entrée actuelle. La transformation de cette fenêtre (à l'origine plus petite que les autres) a demandé la dépose de 4 rangées de pierres (2 rangs spécifiques à cette fenêtre plus petite en hauteur + 4 rangs commun à toutes les fenêtres). Ensuite, il a fallu changer la menuiserie et poser un balcon (en métal ou en matériaux composites), sur lequel vient reposer la passerelle.

Pour utiliser cette deuxième entrée, il suffit de lever la passerelle grise au niveau du 1er étage, afin que le fort et la plate-forme puissent rester en contact et permettre en cas de besoin, l'entrée et la sortie du fort, même en cas de mauvaises conditions météorologiques.

Période des travaux 2 : Début 2018

Un remplacement complet de la plate-forme hélicoptère qui se situe sur la terrasse depuis 1991 est programmé, le tout pour un coût 250 000€.

Autres pages de la rubrique LE FORT :

Commentaires (8)

  • 1. | 25/04/2011
j'ai une question par rapport à la galerie technique.
Quel était son rôle à l'époque et de nos jours dans le fort ?
ben
participer à fort boyard
Bayadrien
je pense qu'ils devrait changer les demi-voute en acier au dessus des portes de la cour au premier étage, il commence à se casser, et ils commence a devenir un peu moches, de nouvelles serait la bienvenue ^^
Jonathan
  • 4. Jonathan | 28/10/2015
Je Pense Que La Prochaine Restauration Concernera Les Casquettes En Métal Au Dessus Des Porte Du Premier Étage.C'est Vrai Qu'il Sont Assez Usés Et Presque Dévorer Par Le Temps.Si C'est Le Cas,Il Seront Remplacer Par Des Neuves Mais Identique.
thotho
  • 5. thotho | 28/03/2016
c'est vrai qu'il est temps de les changer les casquettes des portes du 1er étage ce qui serait bien aussi c'est de donner un coup de peinture aux gardes corps des coursives car comme l'an dernier ils ont repeint ceux de la passerelle du 1er étage c'est le temps de ceux des coursives ainsi que ceux du carrelet car l'an dernier ils était tout ecaillés
Jonathan
  • 6. Jonathan | 02/04/2016
Il Y'a Aussi Les Garde Corps Du Procenium Qui N'ont Pas Été Repeint
Jonathan
  • 7. Jonathan | 03/04/2016
Il Devrait Aussi Donnez Un Peu De Couleur A La Porte De La Vigie.Un Peu A La Manière Des Portes Des Cellules.Je Sait Qu'il Y'a Juste Un Panneau Boyard Academy,Mais Avec Des Couleurs En Fond Serait Parfait
thohtoboyard
  • 8. thohtoboyard | 17/09/2017
il serait grand temps aussi de refaire le plancher de la passerelle du 1er étage

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 08/05/2017