Travaux à Fort Boyard : Cinq chantiers sont prévus à partir de l'été 2021 !

Depuis l'installation de la nouvelle plate-forme extérieure en 2015 et le nouvel accès par la cellule 001 en 2016, il n'y avait pas eu de gros travaux au sein du Fort Boyard. Après cette petite pause de 5 ans, le Conseil départemental de la Charente-Maritime s'apprête à lancer plusieurs chantiers pour rénover le monument et surtout le protéger durablement des assauts de l'océan. En ce début d'année 2021, pas moins de 5 chantiers sont à l'étude et sur le point d'être lancé !

Avant de lister cette liste impressionnante de travaux, il est bon de préciser que le 18 décembre 2020, la "rénovation du Fort Boyard" a été inscrite dans l’accord du plan de relance signé entre l’État et le Département de la Charente-Maritime. Grâce à cela, les années 2021 et 2022 serviront à réaliser des premiers travaux de restauration au sein du monument et à faire diverses études. L'accord indique que l’État participera à hauteur de 810 000 euros.

Reconstruction de la passerelle intérieure en bois du 1er étage (hiver 2021-2022)

D'après la direction de l'immobilier du Conseil départemental de la Charente-Maritime, la grande passerelle en bois construite en 1989, qui permet de circuler au premier étage du Fort, montre des signes de faiblesse.

Malgré une première rénovation importante en 2004 avec le changement complet du plancher (photo ci-contre) et de 6 des 12 piliers recouverts d'un enduit imitant la pierre, puis une deuxième rénovation partielle en 2014 avec le changement des 6 derniers piliers lors de la rénovation de la Salle du Trésor, des éléments de soutien de la structure sont oxydés.

Une solution radicale est prévue : la démolition puis la reconstruction de la passerelle avec de nouveaux supports en inox galvanisé et thermolaqué et toujours une ossature en bois, mais plus résistante aux intempéries.

Le chantier durera plus de 6 mois. Il débutera dès la fin des tournages français et étrangers de la saison 2021, c'est-à-dire à la fin du mois de juillet, pour se finir au début du printemps suivant, vers avril 2022. Une suspension des travaux est prévue en décembre 2021 et janvier 2022, puisque l'accès au monument est plus difficile et dangereux à cette période hivernale. Le montant de cet important chantier est d'environ 880 000 euros. Le résultat pourra se voir à l'écran dans les émissions diffusées à partir de la saison 2022.

Reconstruction du proscenium (hiver 2021-2022)

En parallèle du changement de la passerelle en bois du 1er étage, une autre zone de la cour intérieure va entrer en chantier : le proscenium. Il s'agit de la partie surélevée devant la grille de la Salle du Trésor, où se déroule notamment la recherche du mot-code puis la pesée en fin d'émission. Cette zone a été créée pour l'émission au printemps 1990. Depuis 2019, le lieu sert de plateau d'attente pour les candidats durant les afters, et l'émission complète en 2020. Depuis sa construction en 1990, il n'a reçu qu'une modification en 1991, puis une première reconstruction en 2007.

Comme pour la passerelle en bois située juste au-dessus, le proscenium sera démoli puis reconstruit pour la saison 2022, peut-être avec quelques modifications esthétiques, comme à chaque précédente transformation.

Construction d'un nouveau brise-lames (2023 au plus tôt)

C'est un chantier qui entrera dans l'Histoire du monument ! Un projet en discussion depuis des décennies et qui semble enfin avancer : la construction d'un nouveau un brise-lames au pied de la façade nord (côté Salle du Trésor), à l'emplacement du précédent brise-lames construit entre 1859 à 1866, puis progressivement détruit par l'océan faute d'entretien dès 1913 et jusqu'à la tempête de 1999 pour les derniers blocs. En plus du brise-lames au nord, un renforcement général des fondations n'est pas à exclure.

Comme à l'origine, le nouveau brise-lames permettra de casser les vagues avant qu'elles ne se fracassent sur le monument, comme c'est le cas actuellement. Bien qu'il n'y a pas d'urgence, la façade nord du monument et les fondations se fragilisent avec le temps. L'absence de protection sur la face la plus exposée aux tempêtes hivernales ne peut pas durer éternellement.

Heureusement, toute la fortification est sous contrôle. Dès 2012, une trentaine de témoins ont été fixés sur des micro-fissures présentes à l'intérieur du monument, comme sur les façades de la cour intérieure, dans les grands escaliers ou dans les cellules. Ces témoins permettent de mesurer si les fissures s'ouvrent au fil du temps. D'après le directeur de l’immobilier du Conseil départemental, les relevés montrent qu'il n'y a pas de mouvement alarmant de ces fissures, mais tout peut s'accélérer en cas de phénomène météorologique majeur.

En attendant, dès l'automne 2020, le Conseil départemental de la Charente-Maritime a demandé à un bureau d’études de modéliser le Fort Boyard afin de reproduire les effets de la houle, du ressac et des vagues. Ces observations doivent permettre de livrer différents scénarios pour protéger le monument des assauts de l'océan, qui fragilise inexorablement les pierres des façades. Lorsque les résultats seront publiés, les élus locaux devront choisir la meilleure solution : soit reconstruire à l'identique, soit introduire avec des éléments techniques plus modernes.

Construction d'un nouveau "havre d'abordage" (2023 au plus tôt)

Autre chantier d'une ampleur historique, la construction d'un petit port à la place des trois jetées maçonnées de l'ancien havre d'abordage, au sud du fort (sous la vigie). Le premier havre d'abordage a été construit de 1859 à 1864 (avec un allongement des jetées en 1866), puis progressivement détruit par l'océan faute d'entretien dès 1913 pour disparaitre totalement vers 1950. Aujourd'hui il ne reste que les pierres au fond de l'océan, visible parfois à marée basse.

Comme à l'origine, la nouvelle infrastructure permettra d'arriver et de quitter le monument en bateau, d'une façon encore plus sûre qu'avec la plate-forme extérieure actuelle. Avec ces travaux, le département de la Charente-Maritime (propriétaire du monument) regarde à très long terme, et prépare indirectement à l'avenir du monument, le jour où l'émission s'arrêtera.

D'après le Conseil départemental de la Charente-Maritime, les deux chantiers (brise lames et port) ont un coût d'environ 30 millions d'euros. Les travaux pourraient commencer au plus tôt en 2023. L'architecture, les éléments techniques ou les choix esthétiques de ces deux futurs éléments qui permettront au Fort Boyard de retrouver son allure d’origine, ne sont pas encore dévoilés à ce jour.

Pose d'un câble sous-marin (date non communiquée)

Depuis 1989, le Fort Boyard est équipé de groupes électrogènes (cellule 003) pour alimenter le réseau électrique interne du monument. La gestion de ces appareils devient coûteuse et la consommation de fioul importante. Pour éviter ces contraintes à l'avenir, et pour faciliter la gestion des nombreux chantiers à venir, le Conseil Départemental de Charente-Maritime prévoit un raccordement électrique au réseau traditionnel. Ce raccordement se fera par la pose d'un câble sous-marin entre le fort et le littoral (continent ou île).

En février 2020, le département a validé le lancement d'une pré-étude par Enedis pour un coût de 10 531 €. La date prévisionnelle du lancement des travaux de ce chantier n'est pas communiquée pour le moment.

Petit bonus au terme de ce chantier, le département prévoit une mise en lumière des façades du Fort Boyard chaque année de juin à septembre, pendant la période de diffusion de l'émission.

Le suivi de l'ensemble de ces chantiers (dans la mesure du possible) sera disponible sur Fan-FortBoyard.fr, dans les articles ponctuels, mais surtout dans la rubrique Le Fort, dont une réorganisation est toujours prévue à court terme.

coulisses charente-maritime (17) fort boyard travaux fort boyard chantier passerelle en bois fort boyard chantier proscenium fort boyard chantier brise lames fort boyard chantier havre fort boyard chantier cable sous marin

Précédent : Rediffusions Fort Boyard : Calendrier 2020-2021 de...   Suivant : [Fan-FB.fr] Bonne et heureuse année 2021 !

Ajouter un commentaire