Interview d'Olivier MINNE par France 2 - Saison 2011

Fort Boyard revient sur France 2 pour une vingt-deuxième édition. Aux commandes pour la neuvième saison consécutive, Olivier Minne animera seul les sept émissions de l’été. Présentation de la formule 2011 et retour sur quelques moments… forts !


France 2 : Qui va-t-on voir cet été dans Fort Boyard ?

Olivier Minne : Cette année, nous allons revenir à ce que nous avons fait dans le passé. Fini les deux équipes qui s’affrontent comme l’an dernier. Dans chacune des émissions, nous allons avoir une seule équipe composée de six personnalités. Celles-ci partiront en quête des fameuses clefs qui donnent accès à la salle du trésor. Et elles joueront pour faire gagner une association.
Parmi les concurrents prévus pour cette saison, nous aurons notamment l’équipe des Miss France avec le journaliste Christophe Beaugrand, l’équipe de nageurs emmenée par Camille Lacourt, l’équipe du feuilleton Plus belle la vie, etc*. Et parmi les associations pour lesquelles les équipes se battront, nous trouverons par exemple l’association Mécénat Chirurgie cardiaque, l’association Laurette Fugain, etc.


France 2 : Les épreuves de Fort Boyard ne sont-elles pas un peu éprouvantes physiquement pour certaines de ces équipes ?

Olivier Minne : Cela dépend des épreuves, mais pas forcément. Certaines épreuves sont très physiques. D’autres demandent plutôt d’être agile, souple.


France 2 : Y a-t-il finalement de grosses différences entre les deux formules et quelles conséquences cela entraîne-t-il pour l’animateur ?

Olivier Minne : Il y a toujours une tension dramatique dans le programme mais elle est beaucoup moins appuyée cette année que l’année dernière. Ma relation avec les candidats est différente car je connais déjà un certain nombre des personnalités qui participent. Attention, cette relation différente ne signifie pas pour autant que je favorise certaines personnes quand c’est possible ou que je manifeste des préférences quant aux épreuves : les épreuves sont choisies par la production. Et, que les gens soient connus ou non, il n’y a jamais de régime de faveur !


France 2 : Depuis combien de temps présentez-vous Fort Boyard ? Prenez-vous toujours autant de plaisir à le faire ?

Olivier Minne : Cela fait neuf ans que je présente Fort Boyard. Comme le programme évolue chaque année, avec des épreuves qui changent et des équipes qui se renouvellent, il est difficile de s’ennuyer. Chaque année réserve aussi son lot de surprises, pour moi comme pour le public ! Le fait que le tournage des émissions soit concentré sur quelques jours contribue aussi à ce qu’il n’y ait pas de phénomène d’usure. Cette période courte et très intense est un moment que j’apprécie particulièrement car il m’apporte des expériences nouvelles et inoubliables à chaque fois. Ma relation avec les équipes techniques est, en particulier, très importante. J’ai, au fil du temps, noué une relation forte avec les techniciens et aussi avec la production. Il faut savoir que pendant le tournage de cette émission, cent vingt personnes travaillent sur le Fort. Tout cela fait que je pars chaque année avec le sourire et que je reviens avec le sourire aussi !


France 2 : Ça devient un peu une routine ?

Olivier Minne : Je pars du principe que rien n’est jamais joué ; que ça soit pour le programme ou pour celui qui l’incarne, il faut se remettre en question à chaque fois. Certes, le stress est aujourd’hui moins grand que lorsque j’ai présenté Fort Boyard la première fois, mais je n’arrive pas les mains dans les poches en me disant que c’est une formalité !


France 2 : Quels sont vos meilleurs souvenirs ?

Olivier Minne : La fois où Marthe Villalonga est venue m’a laissé un souvenir fort. Je crois qu’elle a été la candidate la plus âgée à participer à l’émission : elle a fait montre d’une énergie et d’un courage absolument formidables. Stéphanie de Monaco m’a aussi impressionnée : elle était blessée au bras et n’a pas annulé sa participation. Pendant les épreuves, elle a joué le jeu à fond et nous a fait partager un très bon moment de télévision.
Il y a eu aussi l’émission spéciale avec Eva Longoria et Tony Parker, qui a été très sympa à faire. Ils ont eux aussi complètement joué le jeu : pas de caprices ou de demandes particulières, ils ont été parfaits !


France 2 : Comment sont présentées les associations pour lesquelles les personnalités participent à Fort Boyard ?

Olivier Minne : Chaque équipe désigne celui de ses membres qui interviendra pour expliquer l’objet de l’association pour laquelle elle concourt.


France 2 : Qu’y a t-il à gagner pour ces associations ?

Olivier Minne : Des fonds pour aider la cause qu’elles représentent. Si l’équipe gagne, l’association peut empocher plus de 20 000 euros. Le gain dépend de la quantité de pièces du trésor qui seront récupérées par l’équipe. Et dans le cas où celle-ci serait perdante, il y a toujours une somme minimum, de l’ordre de 3000 euros, versée à l’association.


* Parmi les participants annoncés pour cette édition 2011 : Camille Lacourt, Elodie Gossuin, Malika Ménard, Cyril Féraud, Christophe Beaugrand, Michel Cymes, Jamy Gourmaud, Rebecca Hampton, Laurent Kérusoré, Mathieu Madénian, Régis Mailhot, Chloé Mortaud, Florent Manaudou, Alexandra Rosenfeld, Caroline Costa, Booder, Natacha Amal, William Meynard, Aurélie Vaneck, Maud Fontenoy, Nathalie Marquay, Louis Laforge, Quentin Mossimann et Virginie Hocq...

Interview réalisé par le service presse de France 2 en juin 2011

Autres pages de la saison 2011 de Fort Boyard :

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 09/10/2017